FANDOM


Http fr.web.img4.acsta.net r 1280 720 pictures 16 02 17 11 09 434466

Biographie

Fils d'un physicien et d'une psychanalyste, Cédric Klapisch, titulaire d'une maîtrise de cinéma à Paris et d'un Master of fine arts à l'Université de New York, commence par réaliser des courts métrages (Glamour toujours, Jack le menteur, Ce qui me meut). Il s'attaque en 1991 à Riens du tout, qui tourne en dérision la communication d'entreprise. Adepte des comédies sociales, il réalise ensuite Le Péril jeune (1995), sur le milieu étudiant dans les années 70, où apparaît Romain Duris, qui deviendra son acteur fétiche.

Romain Duris travaillera en effet à nouveau avec le réalisateur sur Chacun cherche son chat (1996). La même année, Cédric Klapisch accepte d'adapter à la demande de Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri leur pièce de théâtre, la comédie grinçante Un air de famille, qui remporte le César du Meilleur scénario. Pour son projet suivant, le film d'anticipation Peut-être, qui se déroule lors de la soirée du 31 décembre 1999, Cédric Klapisch peine à trouver un financement. Il arrive néanmoins à boucler le tournage qui réunit à l'affiche Jean-Paul Belmondo et son complice Romain Duris.

En 2002, il renoue avec la comédie sociale avec L'Auberge espagnole, en racontant les péripéties d'une sympathique brochette de jeunes étudiants inscrits au programme Erasmus. Cédric Klapisch enchaîne ensuite avec le tournage de Ni pour ni contre (bien au contraire), un film de gangsters qui tranche radicalement avec ses oeuvres précédentes.

En 2005, le réalisateur donne une suite à L'Auberge Espagnole, intitulée Les Poupées russes, dans laquelle les protagonistes du précédent opus, et plus particulièrement Xavier, sont confrontés à la crise de la trentaine. Trois ans plus tard, Cédric Klapisch s'illustre dans un registre plus dramatique, avec Paris, qui suit les destins croisés de plusieurs personnages au coeur de la ville lumière. Pour ce film, il retrouve les acteurs avec qui il avait démarré comme Fabrice Luchini, Karin Viard, Romain Duris, Zinedine Soualem, et travaille pour la première fois avec, entre autres, Juliette Binoche, Mélanie Laurent, Albert Dupontel, Gilles Lellouche et Julie Ferrier. 

Deux ans après avoir consacré un court documentaire à la danseuse étoile Aurélie Duponten 2009, le cinéaste réunit une nouvelle fois Karin Viard et Gilles Lellouche le temps d'une nouvelle comédie dramatique, Ma part du gâteau. Klapisch s'attarde pour l'occasion sur le monde impitoyable de la finance au sortir de la crise économique. En 2013, il retrouve son acteur fétiche ainsi que Cécile de France, Audrey Tautou et Kelly Reilly dans Casse-tête chinois, la suite des "Poupées Russes", formant ainsi une trilogie avec "L’Auberge Espagnole". Dans ce dernier volet, le personnage de Xavier, la quarantaine et installé à New York, est confronté à une nouvelle étape : être papa.

Filmographie

Fictions

Longs métrages

  • 1991 : Riens du tout
  • 1994 : Le Péril jeune
  • 1996 : Chacun cherche son chat
  • 1996 : Un air de famille
  • 1999 : Peut-être
  • 2002 : L'Auberge espagnole
  • 2002 : Ni pour ni contre (bien au contraire)
  • 2005 : Les Poupées russes
  • 2008 : Paris
  • 2011 : Ma part du gâteau
  • 2013 : Casse-tête chinois
  • 2017 : Ce qui nous lie
  • 2019 : Deux moi

Séries

  • 2015 : Dix pour cent

Courts métrages

  • Glamour toujours
  • Jack le menteur
  • 1986 : In Transit
  • 1989 : Ce qui me meut
  • 1993 : 3000 scénarios contre un virus (les parties : Poisson rouge et La Chambre)
  • 1998 : Le Ramoneur des Lilas (court métrage classé X, avec Olivia Del Rio)

Documentaires

  • 1989 : Maasaïïtis
  • 1995 : Lumière et Compagnie (court-métrage documentaire omnibus)
  • 2010 : Aurélie Dupont, l'espace d'un instant (téléfilm documentaire)
  • 2014 : L'élévation (film documentaire, diffusé sur Canal+, et consacré au perchiste Renaud Lavillenie, nouveau détenteur du record du monde)
  • 2016 : Jusqu'au bout du haut (film documentaire, diffusé sur France 3, et consacré à la préparation de Renaud Lavillenie pour les Jeux olympiques de Rio 2016)

Caméos

Cédric Klapisch fait un caméo, ou petit rôle de figuration, dans ses films :

  • In transit : un des trois musiciens à New York.
  • Ce qui me meut : le spectateur dans la salle de cinéma
  • Riens du tout : l'homme qui essaye un caméscope en même temps que le nouveau manager, M. Lepetit (Fabrice Luchini), observe ses employés
  • 3000 scénarios contre un virus : pas de caméo dans Le Poisson rouge.
  • Le Péril jeune : le jeune père dans la maternité
  • Chacun cherche son chat : un passant qui regarde l'affiche du chat perdu et dit : « oh vous savez, moi les chats... »
  • Un air de famille : le père (1967) dans les flashbacks
  • Le Ramoneur des Lilas : le chauffeur
  • Peut-être : l'épicier de mauvaise humeur
  • L'Auberge espagnole : le professeur de français perdu au moment de donner son cours à la Universitat de Barcelona
  • Ni pour ni contre (bien au contraire) : le journaliste qui envoie Caty filmer une interview.
  • Les Poupées russes : le voyageur de l'Eurostar qui attend à l'extérieur des toilettes où Xavier (Romain Duris) s'est enfermé pour écrire.
  • Paris : l'homme sur le toit pendant le cauchemar de Philippe et le conducteur de la voiture dans l'accident de Caroline.
  • Ma part du gâteau : à la fin du générique de début, l'homme qui attend le bus sur le quai (ce qui peut être interprété comme un clin d'œil à Alfred Hitchcock, qui apparaît dans La Mort aux trousses de manière similaire).
  • Casse-tête chinois : le photographe de la famille de Xavier et Wendy au début du film.
  • Dix pour cent (épisode 2) : dans l'assistance du public de la cérémonie d'hommage à Samuel Kerr
  • Ce qui nous lie : Un vendangeur à la fin du film
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .